En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Le divorce par acte d'avocat : le divorce à l'amiable par excellence

Pour divorcer à l'amiable par consentement mutuel, il est désormais inutile de passer par le Juge. Un acte d'avocat est rédigé et enregistré au rang des minutes du notaire.
Il n'y a pas d'homologation nécessaire par le Juge, sauf exceptions.
 Il est possible d'envisager de divorcer en un mois.

Nos petits plus

  • Rendez-vous rapides
  • Echanges simplifiés par mail

Moyen d'accès

a Parking public Félix Baret

2 Métro ligne , arrêt Préfecture

2 Métro ligne , arrêt Notre-Dame du Mont Cours Julien

Infos juridiques

La trottinette : un ovni juridique

Le cabinet de Maître Bouchara avocat à Marseille intervient dans le cadre de l’indemnisation du préjudice corporel en cas d’accident de trottinette que vous soyez victime d’une trottinette ou que vous soyez conducteur d’une trottinette . 

La trottinette est maintenant partout . 

Sur les trottoirs sur les routes sur les pistes cyclables . 

Les pouvoirs publics autorisent des prestataires à les mettre  à disposition un peu partout dans nos villes par le biais de locations de courte durée sur ces mêmes espaces . 

 Cependant en cas d’accident  de trottinette les choses sont beaucoup moins claires que si l’accident implique un vélo ou une moto. 

La moto est d’après la Loi Badinter une véhicule terrestre à moteur . Sa simple implication dans un accident provoquant des blessures chez un piéton ou un cycliste engage sa responsabilité sans qu’il soit nécessaire de prouver une faute. L’obligation de s’assurer permet de garantir  l’indemnisation de la victime. 
Le cycliste victime à cause d’un véhicule terrestre à moteur se vera  ainsi indemnisé sans nécessité de démontrer la faute du conducteur véhicule impliqué dans l’accident.

Concernant la trottinette , un doute existe sur le statut de ce type juridique de véhicules, les décisions de justice ne tirant pas nécessairement de la présence d’un moteur son appartenance à la catégorie vtm.
S’il est considéré comme un véhicule terrestre à moteur l’auteur d’un accident provoquant des blessures envers  un piéton devra l’indemniser parfois lourdement en fonction de l’importance des blessures. L’assurance responsabilité civile risque de refuser sa garantie en soulevant le fait qu’il s’agit d’un véhicule terrestre à moteur qui aurait dû faire l’objet d’une couverture d’assurance spécifique .

Si il est lui même victime , dans cette même hypothèse, il risque de voir son droit à indemnisation réduit s’il roulait sur la route ou sur le trottoir au moment de l’accident car il n’avait pas le droit d’y rouler .

Une fois encore force est de constater que  le progrès technologique a pris de vitesse les pouvoirs publics et il n’est pas impossible qu’en cas d’accident les juges retiennent la responsabilité de ces derniers car  tout en interdisant l’usage  de ces engins des temps modernes  sur les routes et trottoirs ils autorisent néanmoins moyennant finance les sociétés commerciales à les mettre à disposition sur ces mêmes espaces sans casque ni assurance. 
Mais Nous ne sommes pas à un paradoxe près .

Un droit du licenciement en ébullition

Depuis une dizaine d'années le droit du licenciement est réformé par touches successives.

Le droit du licenciement vient de connaitre avec les ordonnances de septembre 2017 des changements majeurs.

Désormais, la  lettre de licenciement qui fixe les limites du litige en cas de licenciement peut désormais être précisée par l'employeur. Les dommages intérêts sont plafonnés. L'indemnité de licenciement a été en revanche revue à la hausse par le législateur.

Les délais et les conditions de saisine du Conseil de prud'hommes se sont raccourcis et sont désormais davantage encadrés.
La procédure devant les juridictions et notamment devant la Cour d'appel a connu également d'importants bouleversements . 
Ces modifications rendent d'autant plus indispensable l'intervention d'un conseil dès le début de la procédure de licenciement.